0

Anomalies dans les salaires de Deputy Headmasters: la GTU hausse le ton

Le président de la GTU s’intéresse aussi au cas des inspecteurs qui ont été nommés lors d’un récent exercice de promotion.

«Des anomalies sans précédent.» C’est ainsi que Vinod Seegum, président de la Government Teachers’ Union (GTU), qualifie les irrégularités qui subsistent au niveau des salaires des Deputy Headmasters (DHM), par comparaison à ceux des DHM récemment promus. Lors d’une conférence de presse, le mercredi 1er mars, il a fait remarquer que ces derniers touchent plus que leurs aînés.

«Ces anomalies ont été créées par le rapport du Pay Research Bureau 2016», a-t-il indiqué. «Mis devant les faits, le Pay Research Bureau avait promis de résoudre le problème dans son Addendum Report. A la grande surprise de tous, le problème n’a pas été résolu.»

 

Le syndicaliste a également indiqué que des 27 inspecteurs nouvellement promus, 23 sont des Mentors et trois des Headmasters. Or, dit-il, le poste d’inspecteur requiert une expérience au niveau de l’administration d’une école. Ce que ne possèdent pas les Mentors qui sont devenus inspecteurs. «Des maîtres d’école avec 20 années d’expérience ont été laissés sur le banc de touche. Ces Mentors n’ont aucune expérience. Mais la Public Service Commission les a préférés aux autres.»

Autre sujet qui a été abordé : la promotion au rang de Headmaster telle que préconisée en 2008 dans le rapport du Pay Research Bureau. «Le rapport mentionnait aussi un dernier exercice de promotion en fonction du critère d’ancienneté. Mais cet exercice ne devait concerner que deux personnes», a déclaré le président de la GTU. Il avait alors argué qu’au moment des nominations, les personnes en charge des écoles devaient aussi être promues selon le principe d’ancienneté.

La GTU a porté le cas devant la commission de conciliation et de médiation. Ceci concerne tous ceux qui ont assuré l’intérim au poste de Headmaster entre le 7 novembre 2012 et le 8 septembre 2015. «Le verdict sera annoncé le 2 mars», a déclaré Vinod Seegum

 

L’express 01.03.2017