Le cas des Officers-in-Charge Une Victoire historique

Le cas des Officers-in-Charge a été officiellement résolu cet après-midi au Conciliation and Mediation Commission. Un agreement a été dûment signé à la Commission. En principe tous les O/C seront promus au postes de Headmasters. Il existe à valeur du jour 155 postes vacants et 161 O/C qui ont été «assigned» en plus des 31 DHMs qui ont refusé l’assignment. Une réunion de haut niveau sera tenue au MOEd pour trouver une solution afin de prendre tous « on board ».

Somme toute, c’est un « achievement » historique. Sans l’affaire soumis au CCM et sans nos argumentations en béton, les O/C prendraient leur retraite sans être promus Headmasters. La GTU écrit une nouvelle page ce Jeudi 2 Mars 2017.

L’on a aussi discuté du cut-off date. Plus d’informations à venir.

En avant la GTU.

 

Anomalies dans les salaires de Deputy Headmasters: la GTU hausse le ton

Le président de la GTU s’intéresse aussi au cas des inspecteurs qui ont été nommés lors d’un récent exercice de promotion.

«Des anomalies sans précédent.» C’est ainsi que Vinod Seegum, président de la Government Teachers’ Union (GTU), qualifie les irrégularités qui subsistent au niveau des salaires des Deputy Headmasters (DHM), par comparaison à ceux des DHM récemment promus. Lors d’une conférence de presse, le mercredi 1er mars, il a fait remarquer que ces derniers touchent plus que leurs aînés.

«Ces anomalies ont été créées par le rapport du Pay Research Bureau 2016», a-t-il indiqué. «Mis devant les faits, le Pay Research Bureau avait promis de résoudre le problème dans son Addendum Report. A la grande surprise de tous, le problème n’a pas été résolu.»

 

Le syndicaliste a également indiqué que des 27 inspecteurs nouvellement promus, 23 sont des Mentors et trois des Headmasters. Or, dit-il, le poste d’inspecteur requiert une expérience au niveau de l’administration d’une école. Ce que ne possèdent pas les Mentors qui sont devenus inspecteurs. «Des maîtres d’école avec 20 années d’expérience ont été laissés sur le banc de touche. Ces Mentors n’ont aucune expérience. Mais la Public Service Commission les a préférés aux autres.»

Autre sujet qui a été abordé : la promotion au rang de Headmaster telle que préconisée en 2008 dans le rapport du Pay Research Bureau. «Le rapport mentionnait aussi un dernier exercice de promotion en fonction du critère d’ancienneté. Mais cet exercice ne devait concerner que deux personnes», a déclaré le président de la GTU. Il avait alors argué qu’au moment des nominations, les personnes en charge des écoles devaient aussi être promues selon le principe d’ancienneté.

La GTU a porté le cas devant la commission de conciliation et de médiation. Ceci concerne tous ceux qui ont assuré l’intérim au poste de Headmaster entre le 7 novembre 2012 et le 8 septembre 2015. «Le verdict sera annoncé le 2 mars», a déclaré Vinod Seegum

 

L’express 01.03.2017

 

GTU NEWS September 2015

 

1. World Teachers Day 2015 Mauritius

Le World Teachers Day sera célébré au L. E. Fabien Teachers Centre le lundi 5 Octobre 2015 à partir de 9 a.m. Il est presque sûr que ce jour-là sera un congé scolaire. La GTU en a fait la demande et une réponse est attendue. Incessamment.

L’invitée d’honneur sera la Présidente de la République, Ameena Gurib Fakim. La ministre de l’Education, Leela Devi Dookun Luchoomun sera aussi de la partie. Un programme étoffé se prépare déjà. Tous les membres de la GTU sont invités. Notez qu’il y a environ 50 syndicats dans le secteur éducatif et que c’est la GTU seule qui organise les célébrations. Environ 1500 enseignants sont attendus.

http://www.worldteachersday.org/map/index.php/reports/view/247

2. 70eme anniversaire de la GTU.

Le 70eme anniversaire de la GTU, formée en 1945, sera symboliquement célébré le jour du WTD à Quatre Bornes. Une exposition retraçant le cheminement de la GTU sera tenue dans l’enceinte du Teachers Centre. Les contributions des membres, en terme d’articles anciens et des photos ou autres sont les bienvenues.

Un comité a été mis sur pied pour coordiner les activités. Ceux/Celles désirant en former partie sont priés de contacter le bureau de la GTU sur le 57813774.

3. Le Teachers News (Nouveau Format)

Le Teachers News (Nouveau Format) est déjà là. Veuillez contacter les membres régionaux et aidez à la circulation parmi les membres (uniquement).

Sachez qu’aucun autre syndicat ou Fédération syndicale ne possède un organe de presse. La GTU est l’unique syndicat qui possède un journal enregistré (comme pour tous les autres titres de presse) et que c’est aussi le cas sur tout le continent Africain. Un journal remis individuellement et gratuitement à chaque membre, sur une base régulière. Une Fédération syndicale qui se meurt dans la jalousie putride avait voulu ‘gorer’ sur la GTU. Elle avait recherché l’aide de certains journalistes et avait pu sortir son premier numéro en grande pompe, avec grande présentation et lancement par plusieurs ministres, sans oublier le ‘high coverage’ à la MBC TV. Et, vous l’avez déviné, ils n’ont jamais quitté les stalles et sont restés à leur premier numéro.

4. L’alignement salarial

La GTU n’a jamais baissé les bras sur le dossier alignement salarial. Des centaines de réunions ont été tenues pour que le dossier ne soit pas renvoyé au PRB, qui ferait perdre les arrérages dus à partir du 1er Janvier 2013. D’ailleurs, il y a une circulaire qui stipule qu’aucun dossier ne doit être considéré à la veille de la publication du PRB Report. Amener les autorités à la table des négociations en dépit des restrictions officielles n’est pas une mince affaire.

Les réunions sur l’alignement salarial ont débouché sur l’acceptation du paiement de 4 increments à un groupe de T/ST d’avant 2008, au lieu de R250. Cet aboutissement découle de plusieurs heures de négociations. Quant aux autres, leurs cas seront considérés par le PRB, qui consulte déjà la GTU sur ce sujet, très difficile et très complexe.
Comme attendu le lézard et le Pigeon Voyageur rejeté se donnent à cœur joie sur la frustration des T/ST qui restent sur la touche, en s’appropriant de l’exploit de la GTU pour les 225 TDP qui en bénéficeront.

Embusqué honteusement dans notre Forum sous un faux profile, le vénimeux Lézard s’amuse à hijack nos posts qu’il colle habilement sur son forum déguelasse et horrifique. Il tente par tous les moyens de causer un soulèvement parmi eux. Nous verrons jusqu’où ira-t-il. Pour rappel, son guru Pigeon Voyageur avait-il même déjà mentionné le mot alignement pendant ses 17 ans catastrophiques à la GTU ? Où avait-il lié les enseignants pieds et mains avec son fameux Diploma Primary ? L’histoire l’a déjà condamné pour cela.

5. Le Curriculum Framework du Secondaire : La GTU consultée.

C’est une première. La GTU est aussi consultée dans l’élaboration du Curriculum du secondaire, dans le sillage du Nine Year Schooling. La GTU discute en ce moment les possibilités d’ouvrir le créneau secondaire pour les enseignants du primaire, surtout pour ceux possédant de hautes qualifications. C’est ainsi que le MIE a accepté que deux membres de la GTU siègent au comité d’élaboration du Curriculum du secondaire. Cette nouvelle soulèvera des objections certaines de la part des syndicalistes du secondaire évidemment, mais on ne peut barrer l’évolution du progrès éducationnelle. La GTU demande à ses membres de se montrer plus solidaires pour que nous puissions créer l’histoire ! A bas les passéistes !

6. Séminaire NMF 12.09.2015

Le National Mutual fund est un partenaire solide et stratégique de la GTU. Institution crédible et clairvoyante, il fait la fierté du monde financier Mauricien. Le séminaire du 12 Septembre 2015 est organisé sous l’égide et le patronnage du NMF. Nous avons déjà atteint les 100 membres requis, qui se sont enregistrés ‘on line’, qui est encore une première. Les 100 membres ont été arrêtés selon le « First Come First Served basis ». Notez que même les membres de l’éxécutif ont dû s’enregistrer et que la liste finale a déjà été soumise au NMF. Une lettre officielle est présentement envoyée à tous ceux confirmés pour le séminaire. Notez que le MIE fera une présentation sur le NCF et que je ferai une déclaration sur les récentes développements dans le secteur éducatif. Soyez à l’heure et surtout jusqu’à la fin !

7. Le Bed

La GTU a rencontré le directeur du MIE en présence de la Registrar pour d’autres discussions autour du démarrage du BEd. Tout porte à croire que le BEd démarrera en Janvier 2016 pour une cohorte de 500 enseignants sélectés selon le critère d’ancienneté.
A ce stade, les négociations avec le Middlesex University avancent en ce qui concerne l’accréditation. Mais force est de constater que le Ministre de l’éducation est partante pour l’amendement du MIE Act pour faire du MIE un Degree Awarding Institution.
L’on se rappellera de la longue lettre de Lollo qui nous prenait à contre-pied pour affirmer que le MIE est déjà un Degree Awarding Institution. Pour prouver qu’il n’a rien appris ou entrepris à la tête de la GTU pendant 17 ans.
8.Le transfert des Directors est imminent.Le transfert des Directors ne saurait tarder.Certains agissent comme des pottentats et des imbougeables.La GTU n’acceptera jamais qu’on traite ses membres comme des paillassons,voire des esclaves.Ensemble,nous bougerons des montagnes.
9.. La journée fatidique du 4 Septembre 2006 : mutinerie à la GTU

L’ex président monta un plan machiavélique pour se dé faire de l’équipe dirigeante. Il convoqua une conférence de presse au siège de la GTU à 9 a.m le 4 Septembre 2006, sous prétexte qu’il nous avait renversés au travers d’une motion votée par ses 50 suiveurs, en présence de nos 1500 vaillants supporteurs. A mon arrivée au bureau de la GTU à 8 a.m, je vis des journalistes et la MBC TV attendant pour la conférence de presse. J’ai alors demandé qui avait convoqué la conférence et ils répondirent que c’était le rejeté syndical. J’en profitai pour la tenir moi-même pour dénoncer ce machiavel. Il avait menacé d’entrer à la GTU par force à 9 a.m. Mais il s’amena vers les 2 p.m avec une vingtaine de ses suiveurs. Quant à nous, on était là, sur les escaliers de la GTU, environ une centaine de membres sincères, prêts à tout, pour défendre l’institution qu’est la GTU. J’avais aussi téléphoné personnellement au Commissaire de Police, Mons Gopalsing, pour qu’il envoya des policiers costauds et non pas des policiers « cartrons ». Et il nous envoya plusieurs hauts gradés.

Le pigeon voyageur se présenta avec son « sarou bhai » avocat et une vingtaine d’acolytes. Ils voulurent grimper les escaliers. Mais ils durent vite déguerpir, avec nos membres qui voulurent leur donner une bonne correction. La GTU fut sauvée. Et le pigeon voyageur finit dans la merde.
Je tiens à remercier tous ceux qui étaient là, comme de vrais patriotes pour protéger la GTU. Et je ne saurai oublier mon ami Tengur, qui fut d’une aide immense. Et la GTU vaincra encore et toujours . 10.Le mot de la fin.On peut trahir tout le monde,mais on ne peut trahir le Tout Puissant.Ils ont tous connu la merde.Le Pigeon voyageur se meurt dans la honte.Le lezard se nourrit de l’argent des ”lavatory cleaners” tandis qu’un autre des meneurs se repose en paix.

Vinod Seegum

World Education Forum

Cette semaine s’est tenue la grande réunion du World Education Forum à Incheon, dans la République du Corée. L’île Maurice fut représentée par la Ministre de l’éducation, Mme Dookun Luchoomun, le SCE Mons Ramlagun et le CTO, Dr A.Taher.

La conférence du World Education Forum s’est réunie pour élaborer l’agenda éducatif jusqu’à l’an 2030. C’est le Secrétaire – Général de l’ONU, Ban ki Moon, qui a procédé à l’ouverture du Forum qui a réuni 1500 participants venant des quatre coins du globe.

Voici ce que Ban ki Moon déclare à l’ouverture du Forum : « Education secures human rights, including health and employment. And Education is also essential to fighting security threats, including the rise of violent extremism. »

La Présidente de l’Education Internationale, à laquelle est affiliée la GTU, a dirigé une forte délégation de 30 personnes en Corée. En voici le discours de clôture de Susan Hopgood.

Education International takes centre stage at World Education Forum (22 May 2015)

President Susan Hopgood has brought Education International’s message to the heart of the World Education Forum: a successful education agenda needs the inclusion and consultation of teachers and civil society.
Addressing delegates during the closing ceremony of the World Education Forum 2015 in Incheon, South Korea, Education International (EI) President Susan Hopgood made clear the path to education for all in 2030: teachers and civil society must be a key player of the process.
Closing remarks by Education International President Susan Hopgood
Let me start by thanking our hosts, the Government of the Republic of Korea for their generous hospitality. Let me also thank and recognize UNESCO for its role and leadership to ensure free inclusive quality education and lifelong learning for all.

Education International stands ready to work with UNESCO and the greater education community to ensure the provision of 12 years of publicly-funded, equitable, quality primary and secondary education, of which at least nine years are free and compulsory and at least one year of free and compulsory quality pre-primary education. We also commit to working together for the achievement of lifelong learning, and education and training opportunities for the large population of out-of-school children and adolescents, who require targeted and sustained action ensuring that all children are in school and are learning.

The last two days have reminded us of our unfinished agenda underscoring the urgency required to achieve quality education for all and the cost of inaction. As each year passes we fail another generation of children.

Where the political will exists we can achieve our goals. This can happen. We call on governments to fulfill their obligations to properly and adequately fund free, quality public education. This obligation cannot be outsourced. We will continue to advocate for the allocation of at least 6 percent of GDP and 20 percent of national budgets to education.
EI, the voice of over thirty million teachers and education workers in more than 170 countries, affirms our commitment to fulfil our professional responsibilities to students and the communities we serve. Teachers and education workers are central to achieving our shared goals.

We all agree that every student has the right to quality free public education, however in order to realise any educational goals, students in every classroom around the world must be guaranteed a well trained, professionally qualified, motivated and supported teacher.

Providing quality education for all will require changes to education systems. To implement the Incheon Framework for Action and improve the quality of education, it is fundamental that our education systems are transformed into ones that foster an open and collaborative culture. They must promote well being and continuous improvement instead of high stakes competition that creates winners and losers. Quality is rendered meaningless when the permanent stress of failure and rankings extinguishes the spark of curiosity and the joy of learning.

It is fundamental that we institutionalize inclusive, meaningful, social dialogue with all actors and stakeholders. By fostering a shared vision with students, parents and educators we can achieve a shared ownership of education reform. If mutually agreed reforms succeed, societies transform.

And finally, it is critical that governments both significantly increase investment in education and better target funding. This is essential to close the disparities and inequities between and within countries and between all students regardless of their background and/or circumstances.

As we close the World Education Forum let us take our collective commitments forward to ensure the adoption and implementation of this bold plan to achieve quality education for all.

 

Teachers’ Day 2014 – Speech of the President of the Republic

Address by His Excellency Mr. Rajkeswur Purryag, GCSK, GOSK, President of the Republic of Mauritius, on the occasion of the World Teachers’ Day, organised by the Government Teachers’ Union at the Louis Eugene Fabien Teachers’ Centre, Quatre Bornes, on Saturday 04 October 2014, at 11 00 hrs

The Representative of the Ministry of Education and Human Resources
Mr Jugduth Seegum, President of the Government Teachers Union
Members of the Executive Committee of the Government Teachers’ Union
Dear Teachers
Distinguished Guests
Ladies and Gentlemen

This is for the third consecutive year that I have been invited by the Government Teachers’ Union to celebrate together with you the World Teachers’ Day.
I feel therefore deeply honoured and privileged to be in your midst this morning.
Let me, however, first of all, wish you all a very Happy Teachers’ Day.
You deserve this special day all to yourselves.
To-day, I wish to situate my address to you in a different context – the future socio-economic development of our country and the sustainability of our welfare state, and how closely linked are they to the education of our children.
Why am I saying that? Because the sustained socio-economic development of Mauritius will depend on how best we educate our children.
Our children are the pillars of our strengths and the beacon of our hope for the future, for a more prosperous to-morrow.
Our children will be the drivers of our economic growth.
They will have to work relentlessly to sustain our welfare state. Continue Reading